Une boucle d’effet : à quoi ça sert ?


Lorsqu’on utilise des pédales de guitare, on les branche généralement à la chaîne les unes après les autres directement entre la guitare et l’ampli. Ça c’est la méthode simple… basique… C’est la baaaase !

Mais quand on s’attarde un peu (trop) sur les forums de guitare, on tombe forcément sur des commentaires de gens qui écrivent que tel ampli est mieux parce qu’il a une boucle d’effet, que les pédales de modulation, tu dois obligatoirement les mettre dans la boucle d’effet et pas en direct dans l’ampli sinon c’est caca…

Ok alors on va reprendre les bases. C’est quoi une boucle d’effet ? A quoi ça sert ? Qu’est-ce qu’on met dedans et pourquoi ? On va faire simple… basique…

Avant de démarrer, je vais enfoncer une porte ouverte. Alors non ce n’est pas grave si votre ampli n’a pas de boucle d’effet et non en matière de musique, il n’y a pas de règle stricte et obligatoire mais il y a une norme que la majorité des musiciens suivent. Et comme toujours, je ne saurai que trop vous conseiller d’expérimenter et de jouer si vous voulez faire vos propres choix.

C’est quoi une boucle d’effet ?

La boucle d’effet est accessible à l’arrière d’un ampli qu’il soit à lampes ou à transistors, peu importe. Pour savoir si votre ampli dispose d’une boucle d’effet, il suffit de vérifier si vous avez bien des entrées/sorties SEND et RETURN. On peut retrouver la mention « EFFECTS LOOP » ou « FX LOOP ». Si c’est le cas, alors vous êtes l’heureux propriétaire d’un ampli dôté d’une boucle d’effet.

Un ampli au sens commun du terme est constitué d’un pré-ampli, d’un ampli de puissance et d’un ou plusieurs hauts-parleurs. La boucle d’effet se trouve entre le pré-ampli et l’ampli de puissance.

Boucle d'effet schéma ampli

Les micros de la guitare envoient au pré-ampli un signal électrique. Le pré-ampli a pour rôle de traiter le signal à travers des réglages de volume, de gain et d’égalisation (Aigu/Medium/Basse) tandis que l’ampli de puissance renforce le signal pour l’envoyer aux hauts-parleurs. Que vous ayez un combo ou une tête d’ampli, vous ne pouvez pas en général distinguer visuellement le pré-ampli de l’ampli mais ces deux éléments sont toujours présents.

Le SEND que vous trouvez à l’arrière de votre ampli correspond à une sortie du pré-ampli tandis que le RETURN est une entrée de l’ampli de puissance. On va ainsi pouvoir sortir du pré-ampli via le SEND pour y brancher des effets à la chaîne dont on va brancher la sortie dans l’entrée RETURN de l’ampli de puissance. Cela veut dire que tous les effets qui seront dans la boucle d’effet ne seront pas affectés par le traitement du pré-ampli et seront appliqués sur un signal déjà traité.

Pourquoi utiliser une boucle d’effet ?

Le pré-ampli peut apporter une légère saturation au signal et cela est surtout vrai si vous aimez faire cruncher votre ampli avec les lampes ou si vous utilisez tout simplement une distorsion intégrée à l’ampli. Saturer un signal qui est déjà passé à travers une réverbération, un chorus ou un delay va avoir pour effet de produire un son quelque peu brouillon. Placer les effets de réverbération dans la boucle d’effet va ainsi permettre de créer une réverbération plus naturelle et plus propre.

Pour faire simple, une boucle d’effet aura vraiment un rôle important à partir du moment ou vous utiliserez une saturation intégrée à l’ampli. Si vous réglez votre ampli pour avoir un son parfaitement clean et que vous déléguez toute la saturation du signal à vos pédales d’effet, une boucle d’effet aura un intérêt moindre et vous pourrez, je pense, vous en passer.

Quelles pédales mettre dans la boucle ?

Dans la boucle d’effet, on mettra tous les effets de types modulation (Chorus, Flanger, Phaser, Tremolo, Vibrato) et de spatialisation (Reverb, Delay).

En direct, entre la guitare et le pré-ampli, on mettre les autres effets : Overdrive, Fuzz, Distorsion, Wah-Wah, Whammy, pédale de Volume, Octaver, Egalisation…

Mais attention, dans le cas du rock indé et plus précisément pour du shoegaze par exemple, la bouillie sonore générée par l’application d’une saturation sur un effet de modulation peut tout à fait être un effet recherché ! Et dans ce cas précis, placer ses effets de modulation et de spatialisation en façade avant un overdrive ou une distorsion peut être intéressant.