Le 1er juillet 1979, le Sony Walkman est mis en vente pour 150 dollars. Personne n’aurait pu prédire son succès fulgurant à l’époque. Mais le Walkman est devenu l’un des gadgets les plus influents et les plus emblématiques de tous les temps. Peu importe ce qui lui a succédé, le Discman, le Minidisk ou même l’iPod, n’aurait pas existé sans le lecteur de cassettes portable. Aujourd’hui, nous célébrons son anniversaire.

Histoire du Walkman

Histoire du Walkman de Sony : inspiré par Andreas Pavel

À l'époque où la cassette était à la mode. · Source : Kevin Britland / Alamy Stock Photo

Pour la plupart d'entre nous qui avons grandi avec le Walkman de Sony, il est presque impossible d'imaginer un monde sans lui, même si vous n'en possédez pas. Mais son histoire d'origine n'est pas des plus romantiques. En fait, on peut même affirmer que Sony s'est fortement inspiré de l'inventeur allemand Andreas Pavel.

Dans les années 70, Pavel a développé un système HiFi portable et il a présenté le prototype à Sony et Philips lors d'un salon professionnel en 1976 à Düsseldorf, en Allemagne. Les deux entreprises ont refusé de travailler avec lui à l'époque. L'année suivante, Pavel a déposé des brevets pour un système HiFi portable, d'abord en Italie (1977), puis en Allemagne, aux États-Unis et au Japon (tous ces brevets ayant été déposés en 1978).

En ce qui concerne le développement du Walkman de Sony, le charismatique PDG de l'époque, Masaru Ibuka, a exigé de ses ingénieurs un appareil d'écoute de musique portable, car il voyageait beaucoup. En se basant sur l'enregistreur Pressman existant, qui était portable mais trop lourd pour être transporté confortablement, l'équipe a pu créer un prototype en très peu de temps.

Du Pressman au Walkman en quatre mois

Walkman Sony des années 80.
Walkman Sony des années 80. · Source : Ian Leonard / Alamy Stock Photo

Ibuka fut tellement impressionné par les résultats qu'il demanda à son équipe de créer une version que Sony pourrait vendre rapidement. En seulement quatre mois, l'équipe de Sony fut en mesure de répondre à sa demande. Le 1er juillet 1979, le Sony Walkman fut mis en vente pour 150 $ (environ 650 $ en monnaie actuelle). Si les ventes furent décevantes au cours des premières semaines, la campagne marketing innovante de Sony qui suivit un mois plus tard se solda par une envolée des ventes.

Pavel a eu vent du Walkman et a essayé de lancer sa propre version en Italie en 1980, le Stereobelt, avec un succès limité. Il a ensuite poursuivi Sony pour violation de brevet et leur a fait payer une redevance de licence de 150 000 $ en 1986 pour la vente du Walkman en Allemagne. Pavel a également intenté une action en justice pour violation de droits d'auteur, un procès qui lui a coûté si cher qu'il s'est retrouvé au bord de la faillite en 1989.

Pavel a été condamné à payer les frais de justice lorsque le procès a été abandonné en 1996, soit la somme colossale de 3 millions de dollars. Lorsqu'il a menacé de poursuivre à nouveau dans les années suivantes, Sony a finalement accepté et a versé à Pavel une somme non divulguée en 2004. À la lumière de ces procédures, le délai de « seulement quatre mois » pour le développement du Walkman apparaît sous un jour différent.

La révolution mobile – À chacun sa bande-son personnelle

Même si la création du Walkman ne semble pas être l'histoire la plus glamour, elle a néanmoins donné lieu à l'un des plus grands succès de la technologie musicale. Plus de 400 millions d'unités ont été vendues jusqu'à aujourd'hui, dont plus de 200 millions d'unités Walkman du type lecteur de cassettes d'origine. Avant le Walkman, les mixtapes, les bandes sonores personnelles et l'écoute en déplacement pendant des heures étaient pratiquement inédites.

Le Discman pour la lecture de CD mobile
Le Discman pour la lecture de CD mobile · Source : divgradcurl / Alamy Stock Photo

Les mixtapes existaient avant l'apparition des lecteurs de cassettes portables, mais ce n'est que lorsque l'on a pu emporter sa cassette « 15 Songs to Watch the Sunset to » avec soi qu'elles se sont généralisées. Avec la disparition des cassettes au milieu des années 80, Sony a lancé divers lecteurs de musique portables, comme le Discman ou son format Minidisk, peu apprécié mais très populaire auprès des audiophiles, dans les années qui ont suivi. Aucun produit n'a jamais égalé le Walkman.

Mais de nos jours, les cassettes font leur retour. Elles sont plus écologiques que le vinyle et ont un « son ». La révolution Lo-Fi est profondément ancrée dans l’esthétique des cassettes cassées et bourdonnantes. Diverses sociétés ont sorti des versions dérivées du Walkman ces dernières années pour suivre le mouvement. Sony propose aujourd’hui plusieurs modèles de Walkman, principalement destinés aux lecteurs de musique audiophiles. Mais aucun d’entre eux ne lit les cassettes. Joyeux anniversaire Walkman !

En savoir plus sur le Sony Walkman

  • Les dernières nouveautés de Sony
  • Site web
  • Article du New York Times sur Andreas Pavel (Paywall)