Matos de légende #7 – Martin Dreadnought D-28

Martin Dreadnought D-28

C’est certainement l’une des guitares les plus importantes de l’histoire du rock ! Elvis Presley, The Beatles, The Rolling Stones ont tous utilisé une Dreadnought en studio, le plus souvent le modèle D-28.

Le nom « Dreadnought » provient de l’imposant cuirassé construit par la Royal Navy en 1906 : le « HMS Dreadnought ». Martin a emprunté le nom du navire de guerre américain pour baptiser la plus grosse guitare de son catalogue.

Les premières Dreadnought furent produites en 1916, elles étaient fabriquées par Martin mais étaient vendues sous la marque « Oliver Ditson Company ».  Ce n’est qu’en 1930 que Martin appose son nom sur les nouveaux modèles baptisés D-1 et D-2. La D-2 innove en proposant pour la première fois des cordes de guitare en acier en remplacement des cordes en boyau qui étaient jusque là utilisées. En 1934, Martin produit les célèbres modèles D-18 et D-28 qui participeront à l’essor de la C.F. Martin & Company. Le modèle D-28 est le modèle haut de gamme de la marque. Elle possède une finition plus soignée avec un liserée sur les contours de la table en sitka massif. Le fond et les éclisses sont en palissandre du Brésil, sa touche et son chevalet en ébène. Son assemblage de bois très riches en fait un instrument de grande qualité avec une sonorité appropriée pour les rythmiques endiablées.

A sa sortie, dans les années 30, la Martin Dreadnought était loin de faire l’unanimité chez les artistes. Elle se distinguait alors des autres modèles par un corps plus large et plus imposant. Mais ses dimensions lui confèrent une caisse de résonance et des basses bien plus profondes et puissantes que celles des autres guitares. La Dreadnought devient progressivement l’instrument d’accompagnement parfait pour de nombreux artistes.

La première grande star à adopter la Dreadnought est Hank Williams. Le plus grand auteur-compositeur de la musique country a enregistré la majorité de ses chansons avec une D-28. La D-18 est, elle aussi, entrée dans la légende avec les premières apparitions d’Elvis Presley en 1954. Avant d’adopter la D-28 puis la D-35, le King jouait sur sa guitare D-18 de manière frénétique en battant le rythme sur la caisse de résonance. Sa première Martin Dreadnought D-18 a été vendue aux enchères pour 150 000 dollars puis remise en 1998 au Rock ‘n’ Roll Hall of Fame.

Elvis Presley sur scène avec une Martin Dreadnought D-28

Elvis Presley sur scène avec une Martin Dreadnought D-28

Johnny Cash est un autre de ces nombreux amateurs de la Martin Dreadnought D-28 avec laquelle il a composé de nombreuses chansons. S’il a utilisé bien d’autres guitares au cours de sa carrière, l’homme en noir a ensuite été fidèle à la D-35 pendant ses 20 dernières années de carrière. Martin a d’ailleurs verni pour la première fois une de ses guitares en noir à sa demande.

Johnny Cash et sa Martin D-28

Johnny Cash tient en joug son public avec sa Martin D-28

Sur le clip de « Hello Goodbye » (1967), John Lennon utilise une Dreadnought D-28. Il compose la plupart des titres du « White Album » (1968) sur cette guitare. Paul McCartney s’en procure une à son tour, et c’est ainsi avec une D-28 qu’il enregistre le sublime « Blackbird ». C’est également la guitare que John Lennon et Paul McCartney emporteront au cours de leur séjour auprès du Maharishi Mahesh Yogi en Inde en 1968. Plus tard, dans le film « Let It Be », on aperçoit Paul utiliser une D-28 lors des sessions de « Abbey Road » (1969) sur la chanson « Two Of Us ».

Les Beatles et leur Martin Dreadnought D-28

John Lennon et Paul McCartney avec leur guitare Martin Dreadnought D-28 en 1968

Au rayon très fourni des musiciens qui ont participé à la légende de la Martin Dreadnought, on pourrait encore citer Bob Dylan, David Gilmour, Eric Clapton, Keith Richards, Jimmy Page, George Harrison et bien sûr Neil young. C’est une Martin-D-28E modifiée que Kurt Cobain utilise durant l’enregistrement des chansons du « MTV Unplugged In New York » en 1994. Aujourd’hui, parmi la nouvelle génération, Jake Bugg, Noël Gallagher, Of Monsters And Men, Weezer, Ben Howard, Band Of Skulls utilisent tous régulièrement des Martin Dreadnought sur scène.

Le format de la Dreadnought inventé par Martin est désormais le format de guitare folk le plus répandu. Ce format a l’avantage de fournir une bonne projection du son et de bonnes sonorités graves, aussi bien adapté aux rythmiques qu’au finger-picking. La forme de la Dreadnought, avec des épaules carrées, une taille large et une caisse profonde, est rapidement devenue le gabarit de référence pour tous les fabricants de guitares acoustiques.

Kurt Cobain et sa Martin D18 en 1994

Kurt Cobain et sa Martin D28E en 1994