Matos de légende #9 – L’ampli Vox AC30

Vox AC30

Des Beatles à Radiohead, en passant par Queen ou Noir Désir, le « Vox AC30 » a contribué à écrire quelques unes des pages les plus passionnantes de l’histoire du rock.

L’amplificateur à lampes « Vox AC30 » est apparu en 1959, suite à une demande croissante de produire des amplificateurs plus puissants. En effet, son petit frère : le « Vox AC15 », sorti 2 ans auparavant, ne propose que 15 watts et souffre de la concurrence du « Fender Twin » qui propose une puissance de 25 watts.

L’AC30/4 est un modèle qui reprend le pré-ampli et le circuit de l’AC-15 avec une alimentation améliorée et une paire supplémentaire de lampes EL84 pour augmenter la puissance de sortie de 15 à 30 watts. Le coffre de l’AC30/4 a la même hauteur et profondeur que l’AC15 mais est plus large puisqu’il intègre un deuxième haut-parleur de 12 pouces. Ce premier modèle de la série « AC30 » comporte 4 entrées : deux pour le canal normal et deux autres pour le canal Vib/Trem appelé aussi « Vibravox » qui intègre un tremolo et un vibrato. Le contrôle « Tone Cut » permet de régler la tonalité en coupant les hautes fréquences et de sculpter le son de manière simple et efficace.

Le panneau de contrôle du Vox AC30/4

Le panneau de contrôle du Vox AC30/4

En 1961, l’AC30/4 est remplacé par l’AC30/6. Avec l’ajout du canal « Top Boost », l’AC30 devient rapidement un standard des sixties. Le canal « Top Boost » permet de faire saturer plus rapidement les lampes pour obtenir un son crunch naturel. Mais le Vox AC30 a bien d’autres qualités. Son fonctionnement en classe A lui apporte du sustain, du punch et une saturation riche en harmoniques. L’usage des lampes EL84 et GZ34 lui confère un son rond et doux. Enfin ses deux haut-parleurs « Celestion Alnico Blue » de 12 pouces sont parmi les tous meilleurs haut-parleurs du marché.

Le son du Vox AC30 présente plus de médiums que le son typé américain plus riche en basses et en aigus du concurrent Fender. Les lampes d’amplification EL84, qui saturent plus rapidement que les 6L6 utilisés sur les amplificateurs Fender, contribuent à l’avènement d’un rock de plus en plus sauvage.

L'ampli Vox AC30/6 appelé aussi Vox AC30 Top Boost

L’ampli Vox AC30/6 appelé aussi Vox AC30 Top Boost

L’AC30 devient le son de référence des groupes anglais entre 1960 et 1970. The Shadows, The Rolling Stones, The Beatles, The Who, The Kinks, Jimi Hendrix, The Yardbirds, Led Zeppelin utilisent tous des Vox AC30 sur scène.
Dave Davies (The Kinks) explique comment l’AC30 a contribué à la création du titre « You Really Got Me », considéré par beaucoup comme les prémices du punk et du heavy metal. « Mon amour d’enfance, Sue, est tombée enceinte, et nous voulions nous marier. Mais nos parents ont dit que nous étions trop jeunes et ils nous ont séparés. J’étais déjà un rebelle, un enfant en colère, mais cela a eu un effet profond sur moi. J’étais plein de rage. J’étais déprimé et je m’amusais avec une lame de rasoir. J’aurais pu l’utiliser sur mes poignets, mais j’avais un petit amplificateur vert, un Elpico, qui sonnait comme de la merde. J’ai tailladé le haut-parleur, ça a changé le son de ma guitare. Puis, quand je l’ai relié à un Vox AC30, ça donné un son incroyable. ». Le son si caractéristique des premiers titres des Kinks est né ainsi et « You Really Got Me » devient le premier hit populaire à utiliser de la distorsion.

Dans les années 60, le son du Vox AC30 est associé à celui des Beatles. Les Fabulous Four l’utiliseront aussi bien sur scène qu’en studio entre 1963 et 1968. Les Beatles avaient d’ailleurs un contrat d’exclusivité avec Vox afin de n’utiliser que des amplis de la marque en public. Des petits concerts dans des clubs du nord de l’Angleterre jusqu’au Ed Sullivan Show, en passant par le mythique concert du Shea Stadium, le son produit par les Beatles ne sortait qu’à travers des amplis Vox. Encore aujourd’hui, Paul McCartney continue d’utiliser des AC30 sur scène.

Publicité des Beatles pour la marque Vox

Les Beatles : ambassadeurs de la marque Vox

En 1969, Vox est en proie à de gros problèmes financiers. L’entreprise change plusieurs fois de nom et de dirigeant. Les coûts de production de l’AC30 sont réduits de façon radicale et les amplis légendaires deviennent des modèles d’entrée de gamme utilisant des haut-parleurs de moindre qualité et des transistors.

En 1992, Korg rachète « Vox Amplification Ltd » et réhabilite l’entreprise en produisant de nouveaux AC30 à partir des schémas originaux des amplis produits dans les années 60. En 2005, la production est délocalisée en Chine et l’AC30 est à présent doté d’un volume Master dont les anciens modèles étaient dépourvus.

Acteur incontournable de la British Invasion dans les années 60, l’AC30 n’a ensuite jamais cessé d’inspirer le son de groupes mythiques tels que Queen, The Jam, U2, Noir Désir, Téléphone, Joy Division, R.E.M jusque dans les années 2000 où Radiohead, Oasis, The Dandy Warhols, The Libertines et Kasabian le mettent en évidence sur scène, comme pour montrer leur fidélité à leurs illustres ainés.

Johnny Greenwood pose avec son Vox AC30

Jonny Greenwood (Radiohead) pose avec son Vox AC30