Le pedalboard des stars – Matthew Bellamy (Muse)

Matthew Bellamy

Matthew Bellamy fait partie de ces artistes hors normes qui repoussent sans cesse les limites de leur art. Doté d’un talent indéniable pour la composition et d’une virtuosité hors du commun, le leader guitariste de Muse se distingue également par une incroyable inventivité dans la recherche de nouvelles sonorités. Passons en revue le pedalboard de Matthew Bellamy à travers les différents albums du groupe.

Showbiz (1999)

Premier album et premier coup de génie pour le trio anglais qui signe là un album passionnant. Sur la tournée « Showbiz », Matthew utilise une « Digitech Whammy IV », qui reste encore aujourd’hui une pièce essentielle du son de Muse. Elle sert notamment sur les solos de « Sunburn » ou « Cave » mais il s’en sert aussi pour créer des nappes sur « Sober » et « Showbiz » en utilisant deux amplis en même temps, un avec Whammy et l’autre sans. Pour les différents effets de delay, Matthew utilise le grand classique « Line 6 DL4 ». Dans son équipement, on trouve aussi le multi-effet « Roland VG-8 » qui permet de paramétrer ses types de guitare, de micros, d’ampli, de baffle et tout une foule de combinaisons infinies. A sa sortie en 1995, le VG-8 était un outil pionnier dans le domaine de la modélisation et reste aujourd’hui très performant. Matthew Bellamy utilise aussi la pédale « Micro Synth » d’Electro-Harmonix qu’on entend sur le solo de « Sober ». Enfin la pédale de volume « Boss FV-300H », la pédale d’expression « Roland EV-5 » et un « DOD Graphic Equalizer » complètent son pedalboard.

Le pedalboard de Matthew Bellamy sur la tournée Showbiz

Le pedalboard de Matthew Bellamy sur la tournée Showbiz

Origin of Symmetry (2001)

Le deuxième album de Muse se veut plus agressif mais aussi plus électronique. Matthew Bellamy expérimente et utilise un orgue sur le titre « Megalomania » ainsi qu’une guitare à 7 cordes sur « Citizen Erased ». Sur scène, Matthew conserve les pédales « Digitech Whammy IV », « Line 6 DL4 » et « Boss FV-300H ». Il utilise la réverb et la distorsion de son ampli Marshall JCM 2000 à l’aide de deux switchs distincts. Enfin il utilise une pédale custom pour activer de la distorsion sur sa voix.

Le pedalboard de Matthew Bellamy sur la tournée Origin Of Symmetry

Le pedalboard de Matthew Bellamy sur la tournée Origin Of Symmetry

Mais ce n’est pas tout, car Matthew Bellamy a demandé à son luthier Hugh Manson de lui confectionner des guitares uniques intégrant différents effets. Sur scène, Matthew utilise les guitares « Manson Delorean » et « Manson Laser » qui intègrent dans leur circuit une « Z.Vex Fuzz Factory » et une « MXR Phase 90 » ainsi qu’une guitare « Manson 007 » équipée d’un « Fernandes Sustainer », d’une « Z.Vex Fuzz Factory », d’une « Z.Vex Wah Probe » et d’une bande rectangulaire tactile utilisant la technologie MIDI pour contrôler la pédale Whammy. La « Z.Vex Wah Probe » fonctionne comme un thérémine déclenchant un effet wah généré par la distance entre la main et les capteurs.

La « Manson 007 » est une incroyable innovation dans le monde de la guitare. Hugh Manson explique les origines de sa conception : « Matt est venu me demander si je pouvais lui construire une guitare avec une pédale whammy à l’intérieur. J’ai réfléchi pendant un moment et je lui ai répondu que nous pouvions. J’ai alors regardé l’arrière d’une pédale whammy et j’ai réalisé que cela consommait énormément de courant. A moins de vouloir une guitare pleine de piles et inutilisable plus de 40 secondes, cela ne pouvait pas marcher. Et là j’ai réalisé que les derniers modèles de whammy possédaient un contrôleur midi. Je suis donc allé voir l’un de mes grands amis, Ron Joyce, qui s’occupe de tous ces trucs électroniques étranges, et j’ai dit ‘je veux contrôler cette pédale depuis cette guitare’. Il m’a dit que la seule chose dont j’avais besoin était un potentiomètre. J’ai jeté un coup d’oeil a ce que j’avais mais j’ai réalisé qu’un potentiomètre rotatif n’était pas adapté. Nous avons donc installé le pad midi d’un clavier dessus, relié à un microprocesseur pour contrôler la whammy. Ca peux contrôler une pédale whammy, un chaos pad, régler l’intensité des lumières… tout ce que vous désirez en terme de MIDI. Je ne pense pas que quelqu’un ait déjà fait ça sur une guitare avant. »

La guitare Manson 007 de Matthew Bellamy

La guitare Manson 007 de Matthew Bellamy

 

Absolution (2003)

C’est l’album qui a permis à Muse de percer le marché américain. En concert, Matthew case un grand nombre d’effets dans des racks : un pré-ampli à modélisation « Sansamp PSA 1.1 » ainsi qu’une armée de multi-effets : 2 « Line 6 Echo Pro », 2 « Line 6 Mod Pro », 2 « Line 6 POD Pro », 2 « Line 6 POD XT Pro » et 2 « Digitech Whammy ». Les Line 6 et les Whammy sont placés dans les boucles d’effet des amplis. Les POD sont utilisés pour les réverbs et les effets de filtre. Le « SansAmp PSA-1 » est utilisé pour ajouter de la distorsion sur la voix de Matt.

A ses pieds, il dispose d’un accordeur « Korg DTR-2 Tuner », d’un switch pour activer de la distorsion sur la voix, une pédale d’expression « Ernie Ball 6166 Mono » pour controler la Digitech Whammy et un contrôleur midi « Rocktron All Access » pour piloter les effets de son rack.

Deux nouvelles guitares complètent sa collection : la « Manson Mirror » et la « Manson Bomber ». Ses guitares embarquent toujours les effets MXR Phase 90 et Zvex Fuzz Factory ou un pad tactile pour controller la Whammy.

Le pedalboard de Matthew Bellamy sur la tournée Absolution

Le pedalboard de Matthew Bellamy sur la tournée Absolution

Le rack d'effets de Matthew Bellamy sur la tournée Absolution

Le rack d’effets de Matthew Bellamy sur la tournée Absolution

Liste complète du matériel en rack :
Samson Power Conditioner
Sansamp PSA 1.1
Shure Wireless System x2
Line 6 Echo Pro x2
Line 6 Mod Pro x2
Line 6 POD Pro
Line 6 POD XT Pro
Digitech Whammy x2
Midi Solutions T8 x2

Black Holes and Revelations (2006)

Ce nouvel opus se distingue par une grande diversité dans les sonorités : de l’électro sur « Take a Bow » aux sons de trompettes sur « Knights of Cydonia » ou « City of Delusion ».
Sur son pedalboard on retrouve deux pédales d’expression, une pour gérer la whammy et l’autre pour contrôler le volume. Mais la grande nouveauté est la présence du « Korg Kaoss Pad KP2 ». Ce processeur multi-effets numérique, destiné initialement aux DJ, permet de contrôler le son et les effets en déplaçant son doigt sur le pad. Le pad tactile du « Kaoss Pad » sera d’ailleurs intégré dans certaines de ses guitares permettant à Matthew Bellamy de générer des sons surprenants avec sa main droite tout en jouant de la guitare. Il est utilisé notamment sur le solo de « Supermassive Black Hole » pour imiter le son d’un scratch de vinyl.

La guitare Manson M1D1 Mirror intègre un Korg Kaoss Pad KP2

La guitare Manson M1D1 Mirror intègre un Korg Kaoss Pad KP2

Le pedalboard de Matthew Bellamy sur la tournée Black Holes And Revelations

Le pedalboard de Matthew Bellamy sur la tournée « Black Holes And Revelations »

Dans son rack, la liste des multi-effets s’est encore allongée avec notamment une unité « Korg SDD 3000 » pour ses effets de delay. On y retrouve également quelques pédales plus traditionnelles : « Z.Vex Fuzz Factory », « Keeley Compressor », « MXR Phase 100 » et « Digitech Whammy ».

Le rack d'effets de Matthew Bellamy sur la tournée Black Holes And Revelations

Le rack d’effets de Matthew Bellamy sur la tournée « Black Holes And Revelations »

Liste complète du matériel en rack :
ETA Systems EPD11 LIEC-CE
Skrydstrup Custom Power Centre
Pedal Tray (Z.Vex Fuzz Factory, Keeley Compressor, MXR Phase 100, Digitech Whammy)
Skrydstrup LM35 Line Mixer
Skrydstrup MR8 Loop System
Sound Sculpture Switchblade GL
TC Electronic 2290 Dynamic Digital Delay
Line 6 Echo Pro
Korg SDD 3000
Pedal Tray (Z.Vex Fuzz Factory, Digitech Whammy)
Nord G2 Engine
Midi Solutions T8
Midi Solutions T8
Rack (right)
ETA Systems EPD11 LIEC-CE
Shure UA845 Antenna /Power Distribution
Shure UR4D
Shure UR4D
Skrydstrup Custom Guitar Switcher
Kenton MidiStream
Pedal Tray (Rocktron All Access Unit)
Sansamp PSA 1.1
Avalon VT 737sp
Muse Research Receptor 2

The Resistance (2009), The 2nd Law (2012) et Drones (2015)

Depuis 2009, son pedalboard ne change pas vraiment : les pédales d’expression Ernie Ball ont été remplacées par des pédales Boss et un switch Boss FS-5U qui lui permet d’activer un effet réverb. Matthew Bellamy préfère toujours utiliser des guitares équipées d’effets ainsi qu’un pédalier Liquid-Foot Pro pour piloter les effets de ses racks.

Son rack est plus que jamais une usine à gaz. On constate que de nouvelles pédales y ont fait leur apparition : « Boss OC-2 Octave », « MXR M-109 6-Band EQ », « Comet Ray Gun Phaser », « TC Electronic Stereo Chorus Flanger », « Keeley Fuzz Head », « Digitech Whammy DT » et le « Korg Kaoss Pad KP2 ».

Le pedalboard de Matthew Bellamy sur la tournée Drones

Le pedalboard de Matthew Bellamy sur la tournée Drones

Les Racks de Matthew Bellamy entre 2009 et 2015

Les Racks de Matthew Bellamy entre 2009 et 2015

On termine en musique avec une sélection des chansons les plus emblématiques de Muse :

Source : http://musewiki.org/Guitar_effects