Le pedalboard des stars – Noël Gallagher (Oasis)

Noel Gallagher

Noël Gallagher est peut être le songwriter le plus talentueux des années 90. Mais résumer son talent à l’écriture de chansons, aussi efficaces soit-elles, serait injuste. Le guitariste lead d’Oasis est aussi un excellent musicien qui a su imposer un son bien particulier dans la Britpop. Intéressons nous aujourd’hui aux différents effets utilisés par l’aîné des frères Gallagher au cours de sa carrière.

Definitely Maybe (1994)

A ses débuts, le son de Noël Gallagher se résumait à brancher son Epiphone Les Paul Standard dans un ampli Vox AC30 ou un Marshall JCM 900. Noël affectionnait tout particulièrement la distorsion des amplis Marshall qui constituait alors la marque de fabrique du son d’Oasis. La seule pédale d’effet qu’il utilise est un Boss RE-20 Space Echo pour ajouter du delay à ses solos de guitare. A cette époque, le son de Noël Gallagher est très fort et distordu, quelque part entre le shoegaze très populaire dans les années 90 et le classic rock.
A la fin de la tournée « Definitely Maybe », le pedalboard de Noël est constitué d’une Wah-Wah Vox V847, de la pédale d’overdrive Ibanez TS-9 Tubescreamer (un grand classique !) et du Boss DD-3 Delay en remplacement du Boss RE-20.

What’s The Story (Morning Glory) (1995)

L’équipement de Noël change peu. Une nouvelle pédale apparaît : la Boss PH-3 phaser. Elle est utilisée sur scène pour produire des effets psychédéliques notamment sur la reprise des Beatles « I Am The Walrus ».

Be Here Now (1997)

Sur ce troisième album, les guitares sonnent fort et plus sauvage que jamais. Pour la première fois, Noël utilise une pédale de Fuzz : la Coloursound ToneBender.

Standing On The Shoulder Of Giants (2000)

Ce quatrième album est synonyme de changement pour Oasis. Noël Gallagher revoit son équipement et s’intéresse de plus en plus aux matériels vintages. Sur scène, Noël est fidèle à sa Tubescreamer TS-9 mais remplace sa Wah-Wah Vox V847  par une Dunlop Cry Baby. Son pedalboard s’étoffe avec les pédales Boss HR-2 Harmoniser, Sib Echodrive, Boss RV-3 Digital Delay/Reverb, Hughes & Kettner Rotosphere et Way Huge Aqua Puss Delay. L’excellente pédale Hughes & Kettner Rotosphere est utilisée pour produire un effet Leslie que l’on peut entendre sur « Who feels Love? » et « Gas Panic! ». Sur la vidéo de l’émission »Later With Jools Holland » (3:32-4:12), on peut voir Noël se servir de la pédale Way Huge Aqua Puss Delay sur la reprise de « My Generation » pour produire des sons étranges. Elle est également utilisée sur plusieurs solos.

Le pedalboard de Noël Gallagher sur la tournée Standing On The Shoulder of Giants en 2000

Une photo des pédales de Noël Gallagher en studio lors de l’enregistrement de l’album Standing On The Shoulder of Giants

Le pedalbord de Noël Gallagher lors de l'émission TV "Jools Holland Show" en 2000

Le pedalbord de Noël Gallagher lors de l’émission TV « Jools Holland Show » en 2000

Heathen Chemistry (2002), Don’t Believe the Truth (2005) et Dig Out Your Soul (2008)

Noël Gallagher ajoute à son pedalboard une Danelectro Dan-Echo delay, une Boss PN-2 tremolo/pan qu’il avait déjà utilisée en studio et conserve les pédales Dunlop Cry Baby, Tubescreamer TS-9, Echodrive et Hughes & Kettner Rotosphere. Sa pédale Boss LS2 lui permet de bypasser une pédale de delay Line 6 DL4. A partir de 2008, Noël utilise la pédale Pete Cornish SS-2 pour le solo de « Champagne Supernova » au lieu de la Tube Screamer TS9. C’est une pédale qu’il utilise principalement pour booster le signal de sa guitare. Au rayon des nouveautés, on trouve aussi la Zvex Lo Fi Loop Junky. Noël utilise ce looper atypique sur la fin de certaines chansons parmi lesquelles « Rock N’ Roll Star », « Supersonic » et « I Am The Walrus ». Un autre looper générateur de sons étranges : le Boss SL-20 est utilisé sur « Falling Down ». La pédale de delay Maxon AD80 Reissue est également ajoutée à son pedalboard à partir de 2007. Enfin une pédale Digitech Whammy est utilisée à la fin de « The Shock Of The Lightning » sur les dernières tournées.

Le pedalboard de Noël Gallagher sur la tournée Dig Out Your Soul

Le pedalboard de Noël Gallagher sur la tournée Dig Out Your Soul

Noel Gallagher’s High Flying Birds (2011)

Noël Gallagher mène à présent une carrière solo. Pour la tournée « High Flying Birds », il a remisé sa TS-9 au placard au profit d’une TS-808. On retrouve sur son pedalboard le DL4 de line 6, les Digital Delay et RV-3 de Boss tandis que de nouvelles pédales font leur apparition : une ProCo Rat 2, le Tremolo TR-2 de Boss, le boost MXR Micro Amp et le compresseur MXR Dyna-comp. Son installation est un peu plus dépouillée. Cela s’explique par le fait qu’il doit dorénavant se concentrer sur le chant.

Le pedalboard de Noël Gallagher sur la tournée High Flying Birds en 2011

Le pedalboard de Noël Gallagher sur la tournée High Flying Birds en 2011

Chasing Yesterday (2015)

Sur la tournée « Chasing Yesterday », Noël réintègre plusieurs pédales de l’époque Oasis : le Boss Tremolo PN-2, le Pete Cornish SS2 et le SIB Echo Drive. Un octaver Micro POG d’Electro-Harmonix a fait son apparition ainsi que la rolls des pédales de delay : le Strymon Timeline. Enfin deux nouvelles pédales de la marque Catalinbread sont aussi de la partie : la Topanga Spring Reverb et l’echorec.

Le pedalboard de Noël Gallagher sur la tournée Chasing Yesterday en 2015

Le pedalboard de Noël Gallagher sur la tournée Chasing Yesterday en 2015

Terminons en musique avec une sélection des chansons les plus marquantes de la carrière de Noël Gallagher :