Pédale de guitare X – GPX Blog

Effets ambiantsPédales de couleurRéverbération numériqueÉchoverbeRéverbération de style rackRéverbérationRéverbération à ressort+

Je suis évidemment un grand fan des pédales Colortone d’AD Hauser – y compris de leurs nouveaux boutons et têtes d’affiche de la série Cog – où ce « Spring Reverb II » est un terme quelque peu abusif car il couvre bien plus de territoire que son surnom ne le laisse croire. Le Colortone Spring Reverb original était une affaire Belton Brick à 3 boutons beaucoup plus simple (Blend, Decay, Tone), tandis que le nouveau utilise une autre de ces glorieuses puces ElectroSmith personnalisées – qui offre 3 modes de réverbération richement détaillés avec 2 niveaux/couches. de 4 commandes et 2 styles de modulation.

Je trouve que je peux contrôler la majeure partie de la pédale avec mes orteils ! à l’exception du commutateur de mode à 3 voies – qui nécessite une intervention manuelle. Ce serait bien d’avoir un moyen de changer de mode depuis une position debout pour la prochaine mise à jour. En fait, je pourrais probablement prévoir deux commutateurs au pied à des fins de commutation/préréglage.

En l’état – le fonctionnement ne pourrait pas être plus simple – vous sélectionnez le mode, le degré de décroissance/longueur de queue, puis Dry>Wet Blend, Tilt EQ et Vibrato Modulation Depth. Notez que pour le mode EchoVerb – la modulation Vibrato peut maîtriser les échos doux – il est donc suggéré de rappeler le Mod lorsque vous utilisez EchoVerb.

Vous attribuez les commandes secondaires via une longue pression sur le footswitch – la LED gauche devient alors rouge fixe, et vous pouvez régler le temps de retard de l’EchoVerb (Decay2), ± 4 dB Boost (Blend2), et faire entrer le glorieux RotoTrem via Speed ​​(Tone2) et Profondeur (Mod2). Le RotoTrem sonne fantastiquement pour la sortie stéréo – alors qu’il s’agit en fait de l’un des plus jolis trémolos que vous entendrez également en mono. En fait, vous pouvez rappeler le Blend normal et simplement utiliser la pédale comme un trémolo au son glorieux si vous le souhaitez – et même si cela est vraiment destiné à être une voix de modulation secondaire – cela compte en quelque sorte comme un 3-en-1 + 1 !

Contrôles – Decay (Tail) / EchoVerb Delay Time, Blend (Dry>Wet) / ±4dB Boost, Tilt EQ Tone / RotoTrem Speed, Vibrato Mod Depth / RotoTrem Depth, Footswitch appui court = On/Off, Footswitch appui long = Paramètres secondaires activés /Off, commutateur Dip de sortie stéréo interne, port micro USB sur le bord droit pour les mises à jour et les demandes.

Les 3 Modes sont les suivants :

  • ÉCHOVERBE – Basé sur les puces d’écho Princeton PT2399 des années 90 avec des réflexions/échos retardés prononcés
  • STUDIO – Modern 90’s Rack Reverb – Une réverbération de studio chaleureuse et naturelle
  • RÉSERVOIR – Réservoir de réverbération électromécanique des années 70 avec des réflexions acoustiques lumineuses et humides dans la pièce

J’utilise principalement le mode Studio – c’est celui qui est le plus polyvalent pour moi – et qui a vraiment la plus grande portée et interagit avec les modulations. Les deux autres modes sont un peu plus spécialisés dans la façon dont ils interagissent avec certaines commandes/paramètres – et sont un peu plus sensibles à la sélection.

Notez également que lorsque vous changez de mode – le Blend en particulier doit être ajusté pour une lecture optimale – parfois aussi le Tilt EQ – c’est quelque chose qui sera probablement atténué dans une future mise à jour. (Via port Micro USB sur le côté).

Tous les cadrans ont des cônes très uniformes et prévisibles et sont vraiment faciles et rapides à composer – tout réagit exactement comme vous l’attendez.

L’EchoVerb a ces beaux échos doux – alors n’oubliez pas de réduire la modulation afin de ne pas atténuer par inadvertance les prises de retard. Et pour le Spring Tank, vous obtenez véritablement cette sensation de ressort métallique. Le calibrage des trois algorithmes ici est tout simplement parfait car ils sont parfaitement vierges, réfléchissants et immersifs – particulièrement en stéréo mais assez puissants en mono.

Je proposerais normalement certains de mes propres préréglages – alors que je pense que le trio suggéré par AD est le point de départ parfait comme ci-dessous.

Chacun des modes est vraiment très différent et offre un environnement dynamique et immersif différent pour jouer. Pour mes propres besoins, il serait préférable d’avoir une entrée et une sortie stéréo, car vous ne pouvez utiliser qu’une seule pédale Mono > Stéréo dans votre chaîne – et cet emplacement est principalement occupé par mon delay préféré actuel – le Boss DM-101.

Donc, comme j’ai commencé à le dire au début, vous pouvez si intelligemment composer les choses que vous disposez de plusieurs effets différents ici – y compris ce magnifique RotoTrem – qui vaut presque le prix d’entrée à lui seul !

Sur ce type de pédales, vous voyez souvent les modes Spring, Plate et Hall – où je pense que je préfère de loin la gamme du trio proposé ici.

La Colortone Spring Reverb II est l’une de ces pédales Tardis – dont la fonction globale est bien supérieure à la somme de ses parties – elle semble très simple à première vue et peut certainement être utilisée simplement si vous le souhaitez – mais elle utilise ces profondeurs cachées où une grande partie de la magie opère – une pédale « Reverb » vraiment intelligente, bien sûr !

Disponible dès maintenant au prix de 199 $ / 166 £ sur la boutique en ligne Colortone Pedals et chez certains revendeurs internationaux, notamment Juno au Royaume-Uni et LEP International au Japon.

Laisser un commentaire

3 × 1 =