C'est au tour de l'excellent duo Victory V1 The Copper et The Sheriff Preamp de s'attaquer aux slots Brian et Eddie de la carte.

Contrôles – Volume, Gain, Basses, Tonalité, Aigus.

The Sheriff est plutôt un hit plus subtil que The Copper. Ce n'est pas aussi dynamique ou une gamme étendue, et comme mentionné dans l'intro, il a une version un peu plus douce des amplis de style Marshall Plexi – avec une partie importante du profil global se situant plutôt dans le territoire JTM45 pour moi que dans le Plexi complet.

J'aime généralement que mon Plexi soit un peu plus brûlant, plus croquant et plus moelleux que ce que le shérif peut offrir. Cela ne veut pas dire qu'il n'a pas sa place – car il est génial sur ces sons Marshall légèrement plus doux et plus subtils – avec une gamme en fait vraiment décente, mais pas tout à fait au niveau du Copper.

Sa texture est très évidemment Marshall et a une texture de rupture assez riche. Cependant, son impact est loin d'être aussi immédiat que celui de The Copper. Et cela ne correspond pas tout à fait aux tons Variac Eddie auxquels je suis habitué.

Il est intéressant de voir que le dernier ampli de Victory est « The Representative » – une sorte de Junior Sheriff ! Ce qui s’appuie très évidemment encore plus sur le côté JTM45 de ce profil. En fait, cet ampli était inclus dans le récent récapitulatif du Marshall JTM45 d’Anderton.

J'aime toujours beaucoup le Sheriff – et c'est sûr qu'il restera sur le plateau pendant un bon moment. Cela prend également un très bon coup de pouce – vous pouvez donc certainement l'introduire dans un territoire Eddie plus approprié. Bien que généralement, son profil penche légèrement davantage vers le côté le plus doux des choses en ce qui me concerne.

D'une certaine manière, il s'agit pour moi d'un overdrive de style JTM45 avec une extension sérieuse dans la gamme Plexi plutôt que l'inverse.

J'aime que mes pédales Marshall soient pleines de bruit, moelleuses et bien croustillantes en sortie généralement – et The Sheriff n'est pas vraiment tout à fait ça. C'est vraiment un truc en soi, ce qui n'est pas une mauvaise chose. Presque tous les amplis Victory et leurs dérivés sont dans une certaine mesure des éditions Signature Artist, et quelqu'un a beaucoup spécifié cette saveur de Marshall quelque part en cours de route – ce qui signifie qu'il doit y avoir de nombreux cas d'utilisation pour cette variété – alors qu'elle ne correspond pas exactement à mon propres préférences – mais je peux reconnaître ses qualités les plus fines.

Je pense avoir près de 50 pédales de style Marshall dans ma collection de référence à ce jour – et chacune est assez unique et assez distincte dans son caractère principal et son timbre – et elles semblent toutes avoir des profils de médiums et d'égalisation légèrement différents – même si elles sonnent toutes. très distinctement Marshall. Pour moi, les pédales de guitare nécessitent toujours d'avoir les bons outils pour un travail – et ce The Sheriff en a certainement assez pour être un bourreau de travail polyvalent – alors que la pédale ne semble pas tout à fait atteindre les niveaux « Hair Metal » de la même famille de Victory. des amplis à lampes !

Paramètre préférés : Volume à 3 o'c, Gain à 3 o'c, Basses à 2 o'c, Moyens à environ 12 h 30 o'c, Aigus à Max.

Laisser un commentaire

un × deux =