Découvrez le concert maudit que John Lennon détestait jouer… Vous n’allez pas en croire vos oreilles !

Salut les guitaristes passionnés ! Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un concert qui a marqué l’histoire de la musique, mais pas de la façon dont on pourrait s’y attendre. On sait tous à quel point les Beatles ont été emblématiques, mais même après la séparation du groupe, John Lennon a été confronté à des moments difficiles sur scène.

Avant leur explosion sur le célèbre « Ed Sullivan Show », les Beatles étaient déjà connus pour leurs performances live. Après avoir séduit le public de Hambourg au début de leur carrière, le groupe avait déjà un certain charisme sur scène, se lançant dans des discussions entre eux et ne se pliant pas aux désirs de la foule. C’était cette complicité qui a attiré l’attention de Brian Epstein et George Martin, et qui a finalement mené à leur succès.

Mais une fois qu’ils ont commencé à se produire en dehors de leur pays d’origine, les Beatles ont dû adopter une image plus « propre » et soignée, sous la direction d’Epstein. Et c’est là que les problèmes ont commencé. Les filles hystériques, les cris assourdissants… Les Beatles ne pouvaient même plus entendre leur propre musique.

Pour Lennon, le concert qui a marqué un tournant dans sa carrière fut celui au Hollywood Bowl. Il se souvient avoir détesté cette soirée, déplorant qu’ils ne pouvaient même pas s’entendre jouer à cause des hurlements du public. Et ce n’était que le début des problèmes, car par la suite, leurs concerts aux États-Unis ont été marqués par des incidents qui ont failli tourner au drame.

Après 1966, les Beatles ont arrêté de tourner, mais leur dernier au revoir au public a eu lieu en 1969, sur le toit des locaux d’Apple Corps. Par la suite, Lennon s’est détourné des tournées pour se concentrer davantage sur l’enregistrement en studio.

Alors voilà, l’histoire d’un concert marquant dans la vie de John Lennon, qui montre que même les plus grands artistes peuvent être confrontés à des difficultés sur scène. Mais malgré tout, leur héritage musical reste indéniable. À la prochaine pour d’autres récits sur les coulisses de la musique !

Laisser un commentaire

quatre × 1 =