Guitar Pedal X – GPX Blog – 4 ans de préparation

Je possède un EXP-2000R depuis quelques années maintenant et Guillem m’a prêté son EXP-2000 d’origine pour le tester par rapport aux prototypes.

Mes premières impressions et observations ont résisté à l’épreuve du temps car elles se sont révélées plutôt précises – et les profils distincts des composants de la puce étaient assez évidents dès le début.

Il y a certains mots descriptifs qui viennent immédiatement à l’esprit – que vous aurez déjà vu utilisés pour décrire différentes versions d’Expandora :

Un peu grave, compressé, crémeux, affaissé, doux, spongieux, chaud – tous ces éléments sont utilisés pour décrire les deux premiers modes de l’EXP-2000. Mais en mode Interdit en particulier, cela devient – Erratique, Étouffé, Affamé, Inégal et même Inutilisable !

Pour l’édition EXP-2000R TL072 – en particulier en mode guitare ‘G’, il y a beaucoup moins de compression – le profil est plus clair, plus clair, plus ouvert et articulé – pratiquement aucun signe de l’ancienne compression ou affaissement. Beaucoup diront que les deux modes à gain inférieur sonnent mieux sur l’EXP-2000, tandis que le 2000R a un tempérament beaucoup plus uniforme pour les modes Distorsion et Interdit.

Donc si vous étiez brutalement pragmatique – vous diriez probablement que globalement il y avait une préférence pour la version originale pour le Crunch et l’Overdrive – mais pour la réédition pour les modes Distortion et Fuzz – donc selon l’endroit où vous viviez principalement sur l’Expanora en termes de lecture – une variété aurait été préférable à l’autre selon le scénario d’utilisation. Même si j’ai toujours eu l’impression que les deux modes à gain plus élevé étaient toujours un peu défectueux et compromis avec la puce LM308. J’ai acquis la récente nouvelle édition Expandora Squared relancée (plus aucune association Bixonic) et j’ai spécifiquement choisi la variété chargée ‘Creamier & Warmer’ LM308. Des concessions modernes ont été faites au sein de ce circuit – plus de volume à la pression par exemple – et même si j’ai adoré les modes Crunch et Overdrive de l’Expandora Squared – les deux modes de gain plus élevé étaient toujours complètement imparfaits et irréguliers pour moi – en fait, le Le mode interdit n’est pas vraiment utilisable sur les variétés LM308 en ce qui me concerne.

Entrez ensuite la puce OP07 via l’étape de gauche – qui capture en quelque sorte les meilleurs aspects de chacune des variétés EXP-2000 et EXP-2000R. Cela ne correspond pas tout à fait à l’original dans les enjeux Bassy / Soft et Spongy – mais cela vous rapproche certainement beaucoup plus de ce territoire que la puce TL072. Et il excelle vraiment dans les deux modes de gain plus élevé – étant plus uniforme, prévisible, durable et globalement mieux équilibré et plus sonore. Avec le mode ‘Bass’ activé – c’est-à-dire sans filtre bas de gamme – ce n’est vraiment pas si loin du profil de fréquence de l’EXP-2000 – alors qu’il n’est pas exactement aussi crémeux ou spongieux que l’EXP-2000. Comme pour tout circuit – il existe des variations dans certaines pièces même avec les mêmes valeurs enregistrées – ainsi, lorsque vous affrontez les circuits de style Expandora chargés LM308, OP07 et TL072, vous obtiendrez toujours des différences quant à l’endroit exact où celles-ci se situent dans le profil global. Et mon EXP-2000R est en fait considéré comme un peu brillant pour ce type – ou même plus brillant que d’habitude !

Pour mes tests – il est exact de dire que l’OP07 relie à peu près parfaitement les deux extrêmes – c’est vraiment la boucle d’or des pédales Expandora – étant parfaitement équilibrée et avec chacun des 4 modes sonnant superbement. Certains diront encore qu’ils préfèrent le Crunch et l’Overdrive sur les variantes originales / LM308 – mais coup par coup dans les 4 modes – c’est la variété optimisée OP07 The Reverend qui l’emporte. Pour moi, la tâche ici a toujours été de faire en sorte que les 4 modes sonnent de manière exceptionnelle – et c’est exactement ce que Guillem a réalisé. Les modes Crunch / Overdrive / Distortion / et Forbidden Fuzz sonnent tous superbement sur The Reverend – répondant tout à fait aux objectifs précis fixés pour ce projet.

La seule réserve que je dirai ici est qu’il s’agit d’une recréation de circuit Expandora véritablement authentique – ce qui signifie que le volume ne va pas à 11. Il y a beaucoup de volume là-bas pour la plupart – alors que j’aurais aimé juste un peu plus. Alors que tout cela va à la réplication authentique du circuit – où Guillem, à l’exception de l’OP07 – a utilisé les mêmes pièces et valeurs qui peuplaient les circuits d’origine.

Laisser un commentaire

2 × 3 =