Guitar Pedal X – GPX Blog – La première pédale de Westerlund

J’avais prévu de publier ce post plus tôt – mais au moment du lancement, je n’étais pas satisfait de la qualité des visuels disponibles – et j’ai en fait dû attendre d’autres listings sur Reverb.com pour pouvoir récupérer une photo source décente. à moi de retoucher/éditer dans mon style habituel.

Au premier coup d’œil, cette pédale m’a beaucoup rappelé mon multi-entraînement modulaire BYOC Crown Jewel préféré de longue date – que j’ai acquis entièrement assemblé en 2018 – pour la somme princière de 219 $ plus 40 $ de livraison ici au Royaume-Uni.

Le Crown Jewel a un peu plus – du moins ma version – avec une section Modular Boost (carte fille échangeable – LPB, Treble Boost, Elektra, Fuzz, etc.) et un bouton Clean Blend sur le côté, avec les commandes globales suivantes :

BOOSTER } Niveau, premier/dernier commutateur, PROMENADE PRINCIPALE } Mid Frequency, Presence, Drive, Level, Treble, Mids, Bass, switch 18V / 9V, Soft Clipping : LED / None / Si, Mid Q : Medium / Narrow / Wide, Hard Clipping : Si / None / Ge, Clean Blend , Footswitch Boost, Footswitch Drive.

J’aime vraiment le Crown Jewel – mais je voulais vraiment l’avoir dans une édition orientée verticalement plus conviviale pour le pédalier – ce qui est à peu près ce qu’est le Westerlund ONE Preamp.

C’est CONTRÔLES sont – Bass, Middle, Treble, Gain, Boost, Level, Clipping : Hard/Soft | Ge/Si, Core Voicing : Bright/Dark, Footswitch Engage/Bypass, Boost Footswitch.

Cela signifie que le Crown Jewel dispose en outre de 2 étages d’écrêtage en série en option, d’un commutateur Boost Order supplémentaire, de médiums paramétriques avec bande passante et fréquence Q, d’un contrôle de présence, d’un commutateur 9/18 V et d’un mélange clair – également avec la possibilité de changer la carte fille Boost pour différents circuits Boost, Overdrive, Distortion ou Fuzz – pour une polyvalence ultime. Le Crown Jewel peut à peu près composer assez près de toutes les pédales de gain existantes, à un degré très précis.

Et le Westerlund, à bien des égards, est en fait une alternative légèrement simplifiée et plus adaptée au pédalier au Crown Jewel – où il sonne plutôt fantastique dans les démos.

Le Westerlund ONE Preamp est la première pédale issue du partenariat de Matt Stansberry, Shane Henry et Jim Robinson. Ils le décrivent comme un projet passionné à long terme dans lequel ils essayaient de construire l’overdrive/préampli polyvalent parfait pour produire les sons qu’ils envisageaient depuis longtemps dans leur espace de tête collectif.

Ils le décrivent comme trois étages de gain d’ampli-op uniques basés sur FET et un étage de récupération de tonalité FET – conduisant à un son et une sensation très semblables à ceux d’un tube. Et la combinaison d’un égaliseur 3 bandes, de 4 options d’écrêtage – Hard ou Soft Ge ou Si, d’un commutateur de voix Bright / Dark core et d’un puissant boost = offre bien sûr une vaste gamme de gain, de saturation, de tonalités et de textures.

Le commutateur Bright/Dark est vraiment astucieux – pour vous permettre d’adapter rapidement le préampli à votre propre Rig – dites si votre combinaison ampli et micros de guitare penche vers un profil Dark ou Bright – et vous pouvez ensuite équilibrer le préampli dans la direction opposée – avant d’affiner davantage via l’égaliseur 3 bandes.

Il y a tellement de choses à aimer ici – et la pédale est très simple à comprendre et à déployer. Cela aurait été bien d’avoir un commutateur d’ordre pour la relation Boost/Gain, mais pas indispensable je suppose.

Le prix de 379 $ me semble un peu plus élevé – alors que personnellement, je m’attendais à ce qu’il se rapproche de 299 $. Certaines de ces petites omissions de détails font peut-être davantage pencher la balance vers un achat agréable plutôt que vers un achat essentiel. Je me demande toujours si les marques de pédales s’engagent dans une analyse conjointe appropriée des prix – et déterminent si elles pourraient générer plus de bénéfices globalement si elles atteignaient le prix idéal pour ce qu’elles proposent.

Il y a certainement beaucoup à recommander – même si je chercherais probablement à l’acquérir de manière plus opportuniste car il existe de nombreuses pédales tout aussi impressionnantes qui en font autant, sinon plus, pour beaucoup moins – en effet, comme le joyau de la couronne BYOC que j’ai mentionné au début.

Si le prix du préampli Westernlund ONE baissait un peu, ce serait une proposition qui tue et se rapprocherait sûrement du statut d’incontournable – je l’aime toujours beaucoup, mais je ne peux pas pleinement justifier l’acquisition au prix indiqué. Disponible à la commande bien sûr sur la boutique en ligne Westerlund.

Je serais intéressé d’entendre ce que ressentent vos lecteurs ! La qualité et le rapport qualité-prix comptent beaucoup pour mon âme scandinave – et le rapport qualité-prix en particulier figure en tête de ma liste de critères. Cette pédale est certainement assez impressionnante – mais est-elle impressionnante à 379 $ ? Pop vos réponses dans les commentaires ci-dessous!

Laisser un commentaire

cinq × deux =