Le pedalboard des stars – Alex Turner (Arctic Monkeys)

Alex Turner, le leader des Arctic Monkeys, est sans aucun doute l’un des artistes rock les plus influents de ces dix dernières années. Depuis la sortie de l’album « Whatever People Say I Am, That’s What I’m Not » en 2006, le guitariste a évolué dans son jeu mais plus encore dans l’utilisation des effets.

Passons en revue les différentes pédales d’effet utilisées par Alex Turner depuis les débuts des Arctic Monkeys jusqu’au dernier album « AM » sorti en 2013.

Whatever People Say I Am, That’s What I’m Not
Le premier album des Arctic Monkeys est un disque au son très brut et résolument rock. Alex Turner va à l’essentiel et les effets qu’il utilise se résument à une distorsion. En concert, le natif de Sheffield utilise deux pédales ProCo Rat 2 branchées entre sa Fender Stratocaster Standard blanche et un ampli à lampes Orange AD30. La première lui sert de distorsion tandis que la deuxième est utilisée en tant que boost. Alex Turner possède également une pédale Boss TU-2 Tuner pour accorder sa guitare sur scène.

Pedalboard utilisé par Alex Turner sur la tournée « Whatever People Say I Am, That’s What I’m Not ».

Favourite Worst Nightmare (2007) Le son des Arctic Monkeys s’étoffe. Alex Turner ne jure toujours que par ses deux ProCo Rat 2 mais a ajouté dans son équipement une Hughes & Kettner Tube Rotosphere : une pédale de pré-ampli qui simule le son des cabines Leslie, une Danelectro Reel Echo et la pédale Electro-Harmonix Deluxe Memory Man : une pédale de delay très versatile.

Alex utilise aussi une pédale Boss LS-2 Line Selector pour switcher vers un ampli Vox AC-30. Sa guitare principale est maintenant une Fender Bronco très rare avec un seul micro.

Le Pedalboard d’Alex Turner sur la tournée « Favourite Worst Nightmare »

Humbug (2009)
Les Arctic Monkeys font appel à Josh Homme pour produire le nouvel album et cela amène pas mal de changements dans leur son. Si il utilise toujours une Boss LS-2 Line Selector et une Boss TU-2 Tuner, Alex Turner renouvelle le reste de son pedalboard. Il utilse à présent une Cornell First Fuzz (copie de la célèbre Dunlop Fuzz Face), une Ibanez TS-808 Tubescreamer et une pédale de delay très rare : la Boss DM-1 Analogue Delay. Il utilise aussi une pédale de distorsion Coopersonic Valveslapper ainsi qu’une MXR Micro-Amp juste après la Tubescreamer pour booster le signal. Alex utilise beaucoup de matériel vintage et à fin de réduire le bruit de ces engins, il ajoute à son pedalboard une pédale Electro-Harmonix Hum Debugger.

Suck It And See (2011)
Peu de changement sur cette période. Alex apprécie toujours autant sa Roland/Boss DM-1 Delay ainsi que la Cornell Fuzz toujours présente sur la plupart des sons du groupe.

Le pedalboard d’Alex Turner sur la tournée « Suck It And See »

AM (2013) Le son des Arctic Monkeys prend un virage rock ‘n’ roll classique. Alex abandonne ses guitares Fender pour une Gibson Les Paul et une Gretsh Duo Jet. Quelques changements apparaissent également sur son pedalboard. Sa configuration la plus courante est composée des pédales Boss Tuner, MXR Micro Amp, Electro-Harmonix POG qu’on entend notamment sur l’intro de « Do I Wanna Know », Ibanez TS-808 Tubescreamer, Boss LS-2 Line Selector, Morley Switch ABY, Coopersonic Valveslapper, Boss DM-1 Delay et Fulltone Mini Deja Vibe Vibrato/Chorus.

La pédale Fulltone Mini Deja Vibe Vibrato/Chorus remplace dans son pedalboard la Hughes & Kettner Tube Rotosphere. Elle reproduit le son de la pédale Univibe, un classique des effets très utilisés dans les années 60, par Jimi Hendrix notamment.

Le pedalboard d’Alex Turner sur la tournée « AM »

Si vous voulez avoir un listing plus complet de l’intégralité du matériel utilisé par Alex Turner, vous pouvez vous rendre ici : http://equipboard.com/pros/alex-turner-arctic-monkeys

Partagez sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire