Le tueur Mike se sent « reconnaissant » après son arrestation par les GRAMMY

La soirée de Killer Mike à la 66ème cérémonie des GRAMMY Awards a commencé avec des trophées et s’est terminée par des menottes. Cependant, cela n’a pas empêché le rappeur Run the Jewels de choisir la gratitude.

L’arrestation du tueur Mike GRAMMY est « de l’eau sous les ponts », déclare le rappeur

Le rappeur, 48 ans, est resté forcément vague sur les détails de son arrestation le 3 février, alors qu’il était escorté par la police de Los Angeles hors de la Crypto.com Arena. L’affaire juridique, qui serait le résultat d’une charge de batterie délictuelle lors d’une altercation sur les lieux, est toujours en cours.

« Je pense que les coulisses étaient surpeuplées, je pense que les gagnants étaient exubérants et je pense que la sécurité est devenue un peu trop zélée », a déclaré Killer Mike lors d’une apparition lundi 12 février sur .

« C’est de l’eau sous les ponts pour moi. »

Le tueur Mike est sorti de prison à temps pour poursuivre les célébrations des GRAMMY

Le natif d’Atlanta a remporté trois prix avant la diffusion, dont celui de la meilleure performance rap et de la meilleure chanson rap pour sa chanson « Scientists & Engineers ». Killer Mike a également remporté le prix du meilleur album rap pour son effort solo de 2023.

Heureusement, le revers du militant des droits civiques n’a pas éclipsé sa victoire. Killer Mike, de son vrai nom Michael Render, a été libéré de prison trois heures plus tard – suffisamment de temps pour continuer à célébrer ses victoires aux GRAMMY.

Alors qu’il était derrière les barreaux, a déclaré le collaborateur d’Outkast, il a « invoqué les esprits » de deux femmes très spéciales dans sa vie : sa défunte mère et sa grand-mère.

« Je suis sorti avec la même dignité et le même respect avec lesquels je suis entré », a déclaré le rappeur « Legend Has It ». « J’implore les gens de simplement en retirer cela. Ne vous attardez pas sur les mauvaises choses.

Le tueur Mike s’est assuré que son fils avait survécu à une greffe de rein avant de s’ouvrir à son arrestation

Malgré son arrestation, la nuit des GRAMMY aurait été 24 heures tumultueuses pour Killer Mike. L’artiste hip-hop a également parlé de l’opération chirurgicale qui a sauvé la vie de son fils le lendemain.

Michael « Pony Boy » Render a subi une opération chirurgicale réussie le matin du 4 février après avoir attendu trois ans pour une compatibilité rénale.

« Le lendemain matin, je me suis réveillé avec la mère de mon fils qui lui disait que tu devais rentrer à la maison parce que Pony Boy avait un rein », a déclaré Killer Mike sur . « ‘Ils ont un rein pour lui et nous devons l’avoir maintenant.’ Et j’ai juste remercié Dieu.

Laisser un commentaire

cinq × 5 =