Pédale de guitare X – GPX Blog

BoosterBoost et OverdriveRetardRetard numériqueDistorsionConduireVieilles tentatives de bruit de sangSurmultipliée+

Il existe un certain nombre de pédales qui combinent 2 voix de drive ou plus, mais aucune à laquelle je puisse penser ne soit aussi distincte que celle-ci. Il s’agit d’une sorte d’overdrive/distorsion à 3 canaux – en fait 2 overdrives et 1 distorsion que vous pouvez router indépendamment ou ensemble en parallèle.

Et pour rendre cela encore plus expressif et distinct, 2 de ces canaux sont associés à des délais. L’Overdrive vert du milieu à écrêtage doux et dur est en fait le plus doux, suivi de l’Overdrive à transistor discret bleu de gauche et de la distorsion violette à écrêtage dur de droite étant la plus agressive. Chacun a donc son propre caractère que vous mélangez via les différentes commandes de volume. Le bouton Deviate introduit ensuite une variation de plus en plus aléatoire entre les délais du canal bleu et du canal vert – où le temps est évidemment le temps du délai et le déclin est le feedback.

De plus, le Blue Overdrive a sa fonction Gain sur un interrupteur à bascule – vous pouvez donc utiliser ce canal principalement comme un délai/modulation si vous le souhaitez – avec des textures de chorus et de flanger intéressantes facilement réalisables entre autres modulations.

ContrôlesSURDRIVE DE TRANSISTOR BLEU } Commutateur de gain, volume, tonalité, temps (délai), décroissance (retour), OVERDRIVE VERT DOUX + HARD CLIPPING } Gain, Volume, Tonalité, Temps (Delay), Decay (Feedback), DÉVIER (Variation aléatoire entre les 2 délais), DISTORSION DUR CLIPPING VIOLETN } Gain, Volume, Tonalité.

Notez qu’il y a une entrée Mono, mais trois sorties Mono – une Main qui combine les 3 voicings en parallèle – où vous pouvez isoler la Violette si vous le souhaitez, ainsi que des sorties dédiées pour les Canaux Bleu et Vert. Il y a également un port Expression sur le côté gauche de la pédale qui vous permet de contrôler le contrôle Deviate avec une pédale d’expression.

OBNE décrit les 3 canaux/circuits de pilotage comme suit :

VIOLET – est une distorsion dure qui peut être considérée comme le son de gain principal du Beam Splitter. Parmi les trois sections de gain du Beam Splitter, c’est sans doute la plus lourde et la plus compressée. Il dispose de trois commandes, identifiées par leurs boutons et étiquettes violets – Gain, Volume et Tone.

VERT – est un overdrive avec un écrêtage à la fois doux et dur. C’est la plus légère et la plus brillante des trois sections de gain du Beam Splitter. Doté également de contrôles de gain et de volume, le circuit de gain vert comprend un bouton Time, qui règle le temps de retard, jusqu’à 125 sections. Lorsqu’il est mélangé en parallèle avec les autres lecteurs, ce temps de retard peut créer n’importe quoi, depuis des filtres en peigne serrés jusqu’à des retards de doublement lâches en passant par un slapback court. De plus, il existe un bouton Decay, qui définit le retour du retard, d’une répétition à plusieurs répétitions. Dans les réglages de filtre en peigne, cela peut augmenter la résonance.

BLEU – est un Overdrive à transistor et le plus neutre et réactif des trois circuits de gain, avec une plage de gain quelque part au milieu. Son commutateur Gain définit le degré de rupture. En réglage bas, il est moins saturé, avec moins de compression dans les médiums et les aigus. En configuration up, il est plus saturé et agressif. Il dispose également de commandes Time et Decay, en plus des boutons Tone et Volume et du commutateur de gain.

Laisser un commentaire

deux × un =