Pédale de guitare X – GPX Blog

Pédales AlexandreChœur et VibratoRéverbération numériqueFiltre d’enveloppe et Auto WahFlangerModulation+

Il est quelque peu intéressant de constater qu’à chaque nouvelle version de la Leap Series, nous obtenons des rendements décroissants sur les graphismes de la pédale. Là où la Space Force n°1 avait fière allure, le Rewind était toujours plutôt pertinent, et le Phase-shifter lumineux était ondulé et brillant – pour le Dynaflanger, nous obtenons une petite bande de couleur de 4 barres – quoi !

Tout le reste est comme avant : le petit écran sympa et 4 boutons de paramètres variables, 32 préréglages, l’entrée stéréo TRS, l’action Multijack et la rampe de commutateur au pied. Une unité vraiment élégante et facilement contrôlable, dotée de nombreuses fonctionnalités.

J’aurais aimé que ses graphismes ne soient pas aussi ennuyeux – cela aurait été mieux si ce bloc de 4 avait été étendu en une sorte de bande de course. Ce n’est pas le premier faux pas qu’Alexandre fait pour moi – j’ai trouvé que le Fever Pitch était incroyablement ennuyeux en termes d’apparence par rapport au vibrant Syntax Error 2 – en fait, j’associe généralement Alexander à des enceintes plus vibrantes et colorées – mais bon, ça suffit. de ça!

L’important est de savoir quels sont les algorithmes de Flanger dont nous disposons, comment ils se comparent aux éditions précédentes F.13 et F.13N, et comment ils se présentent globalement :

10 MOTEURS À FLANGER

AUTO : Flanger automatique de luxe avec toutes les cloches et sifflets. Dispose d’un balayage étendu, d’un contrôle manuel du temps de retard pour les effets de chorus et de doublage, et d’une deuxième ligne de retard pour le flanger jusqu’à zéro (TZF.)

DYNÉE : Flanger contrôlé par l’enveloppe de volume qui réagit à votre dynamique de jeu. Le détecteur d’enveloppe dispose d’un filtre sélectionnable pour accentuer les aigus, les graves ou l’entrée large bande. Des commandes de balayage indépendantes, douces et bruyantes, permettent un réglage rapide

DOUBLE AUTO : Quoi de mieux qu’un flanger ? Deux flangers bien sûr ! Deux unités indépendantes avec leurs propres générateurs de balayage – qui peuvent être verrouillées ensemble ou opposées l’une à l’autre à l’aide de RAT2. Utilisez MONO dans un ampli ou STER dans deux

DOUBLE DYNAMIQUE : Inspiré d’un certain « son coussiné » – ce mode connecte des flangers jumeaux au capteur d’enveloppe dynamique. Un flanger balaie vers le haut tandis que l’autre balaie vers le bas, avec des commandes pour la portée de chacun. Utilisez MONO dans un ampli ou STER dans deux

SPIRALE : QUATRE flangers synchronisés qui tournent chacun vers le haut ou vers le bas pour toujours, créant une illusion auditive comme un escalier sans fin – une sorte d’effet Shepard Tone amélioré. Essayez un balayage très lent avec le RESO relevé pour une anxiété maximale

ÉTAPE : Flanger rythmique séquencé par étapes avec huit motifs sélectionnables. Cela ressemble à une émission télévisée de jouets robots transformateurs. Utilisez les commandes MIDI pour éditer le motif 8 et l’enregistrer dans vos préréglages

BRIDE D’ÉCHO : Vous pourriez aussi appeler celui-ci un poly-chorus. Jusqu’à 800 ms d’écho enveloppé dans un flanger polyvalent, ce qui donne un décalage d’unité très convivial pour la radio. La bride peut être placée avant ou après l’écho pour des sons de tam-tam géniaux

FLERB : Grande réverbération de hall alimentant notre flanger automatique. Celui-ci est idéal pour les tons dream-pop ou shoegaze luxuriants, comme vous pourriez l’entendre dans un café à quatre calendriers.

FILTRE CONSERVATION D’ÉCHANTILLON : Flanger alimentant un filtre aléatoire pour les effets « sample and hold » classiques des années 1970. Alexander a mis ce mode dans la pédale pour un type d’utilisateur très spécifique, et vous savez qui vous êtes. Expédiez, salut !

TURBO : Vous remarquerez peut-être que les réglages extrêmes de cette pédale entraînent un son « saccadé », qui sonnait si bien qu’Alexander a construit tout un mode autour de cela ! Celui-ci fait passer un flanger à travers un amplificateur à ondes variables, pour les effets de fondu, de hachage et de trémolo. Et si vous n’aimez pas le son saccadé dans les autres modes, baissez un peu le bouton RESO.

Donc, dans l’ensemble, tout ce dont vous pourriez avoir besoin d’un flanger – attendez-vous bizarrement à un mode Flanger ‘Jet’ spécifique – qui, j’aurais pensé, aurait été l’un des plus évidents !

Toutes les pédales de la série Leap sont cool – alors que l’esthétique de cette édition particulière est un peu en retard pour moi !

Laisser un commentaire

dix-sept − 8 =