Voler le cœur de nombreux autres DAW Studio One s’est positionné comme le standard en herbe pour l’enregistrement audio sur ordinateur. La version 3 est certainement la tentative la plus compétente à ce jour, mais elle reste peut-être davantage la meilleure alternative à Pro Tools ou Cubase plutôt que le premier choix de chacun. Cependant, il continue d’évoluer et la version 3.2 était, à leur avis, suffisamment géniale pour faire éclater la très excitante machine marketing de PreSonus.

Tout d’abord, nous avons le nouveau Mix Engine FX. Il s’agit de vous permettre de créer votre propre son en prenant leur moteur audio transparent 64 bits et en l’exécutant via une vieille console vintage. Le Mix Engine FX se compose actuellement d’un seul plug-in Console Shaper doté de trois boutons – Drive, Noise et Crosstalk et ce sont ces caractéristiques quelque peu granuleuses avec lesquelles vous pouvez déformer, grossir ou gâcher votre mixage. Il ne s’agit pas d’un insert, mais plutôt d’un bus ou d’une sortie principale pour travailler sur le groupe de pistes acheminées vers cette destination. Il traite à la source et au point de sommation et fait donc quelque chose d’assez intelligent. Cela est particulièrement évident avec la diaphonie, car les autres pistes commencent à déborder les unes sur les autres. J’ai cependant constaté que cela faisait également apparaître des pistes précédemment assourdies que je ne voulais pas entendre, alors assurez-vous que les éléments indésirables sont bien à l’écart. Le résultat est une saveur chaleureuse et colorée qui se déforme rapidement si on la pousse trop loin, mais qui ajoute certainement quelque chose que je n’ai jamais vraiment vu auparavant, ce qui est agréable.

Ensuite, nous avons les faders VCA qui sont essentiellement un fader de groupe ou de bus qui vous permet de contrôler le niveau d’un groupe de pistes, mais plutôt que de modifier la sortie mixée, il contrôle les faders individuels de chaque piste du groupe et les maintient les uns par rapport aux autres. Il n’est pas non plus nécessaire qu’ils soient un groupe ou acheminés vers la même destination, sélectionnez simplement les canaux dans la console, faites un clic droit et sélectionnez « VCA Fader » et c’est parti. Généralement, vous l’utilisez sur un groupe vocal ou sur tous les micros d’une batterie – ce genre de chose.

Et enfin, nous avons quelques améliorations du flux de travail. Studio One imitait déjà certains comportements de Smart Tool dans Pro Tools, mais il a désormais pleinement adopté l’idée. Je suis légèrement confus quant à l’implémentation, mais ce que nous avons est un nouveau bouton sur la barre d’outils intitulé « Plage » à gauche de l’outil Flèche qui, lorsqu’il est sélectionné, sélectionne également l’outil Flèche et l’autre outil Plage. Lorsque vous placez le curseur sur un clip, cela devient l’outil Flèche pour la moitié inférieure et devient l’outil Plage pour la moitié supérieure, vous permettant d’utiliser les deux outils très rapidement et facilement. L’outil Plage vous permet également désormais de diviser en double-cliquant, ce qui est génial mais signifie que si vous souhaitez ouvrir et éditer le clip, vous devez vous assurer de double-cliquer dans la moitié inférieure. Une autre fonctionnalité très en vogue est la conversion MIDI en audio et PreSonus l’a implémentée en vous permettant de faire glisser un clip ou une région MIDI (qui utilise un instrument virtuel) sur une piste audio et de créer automatiquement une version audio. Il existe un ensemble d’autres éléments avec de nouvelles commandes et raccourcis de zoom. Ce qui n’a pas été abordé, c’est la maladresse du montage multi-touch. Le toucher est toujours excellent dans la console mais lent et frustrant dans la page d’arrangement et l’éditeur. Espérons qu’il verra un certain développement dans une version ultérieure.

Studio One version 3.2 est gratuite pour les utilisateurs existants et disponible dès maintenant en téléchargement directement dans la DAW.

Plus d’information: http://studioone.presonus.com/whats-new