Tout savoir sur les accords de substitution

Voici quelques ressources utiles qui peuvent vous aider à en savoir plus sur la substitution diatonique.

La substitution est le fait de remplacer un accord par un autre sur la base de certaines lois harmoniques. Grâce à ces règles, vous pouvez, par exemple, jouer plusieurs arpèges sur le même accord. Cela vous permet de jouer votre musique dans différentes nuances harmoniques et de ne pas nécessairement jouer l’arpège de l’accord dessiné sur la grille.

Parmi les deux substitutions les plus connues, on trouve la substitution tritonique que vous pouvez découvrir dans l’article suivant :

Qu’est-ce que la substitution tritonique ?

et la substitution diatonique que je vais pouvoir vous expliquer dès maintenant.

Pour bien comprendre ce dont je vais vous parler, vous aurez besoin de quelques théories sur la construction des accords et l’harmonisation de la gamme. Avant de poursuivre, je vous suggère de lire cet article sur la théorie pour mieux comprendre l’ensemble du concept.

Théorie du jazz manouche : Partie 1.

Harmonisation de la gamme majeure et des degrés

Si vous avez lu et compris l’article sur la théorie du Jazz Manouche que j’ai posté sur cette page, vous devriez connaître les façons d’harmoniser les notes d’une gamme majeure ainsi que les différents degrés (septième majeure mineure, le m7b5) qui résultent de cette harmonisation.

Je ne vais donc pas vous expliquer en détail comment cela fonctionne, mais je vais vous donner un bref résumé de l’harmonisation de la gamme majeure :

I : majeur II mineur / III : mineur IV : majeur 7e / VII mineur / VII : m7b5 et O

Cela nous donne C majeur, par exemple :

I C majeur II : Ré mineur III : Mi mineur IV : Fa majeur V : Sol 7e VI : La mineur VII B m7b5 / O

La substitution diatonique : les règles de la substitution diatonique

À ce stade, vous devez disposer des connaissances théoriques nécessaires pour unifier la gamme majeure et connaître les différents degrés. Vous serez alors en mesure d’appliquer les principes de la substitution diatonique.

Il existe trois règles que vous devez connaître. Elles vous permettent de permuter certains niveaux de la gamme entre eux.

1ère règle :

  • Il est possible de substituer le 1er degré au 3ème ou au 6ème degré (en C majeur, vous pouvez remplacer le C par Mim ou un La)

2ème règle :

  • Il est possible de remplacer le 2ème degré par le 4ème degré (ainsi, en Do majeur, vous pouvez remplacer le Ré par un Fa)

3ème règle :

  • Il est possible de remplacer le 5ème degré par le 7ème degré (donc en C majeur, vous pouvez remplacer le G7 par le Sim7b5 ou un O)

Si vous regardez attentivement les notes des accords, vous vous rendrez compte qu’elles sont extrêmement similaires. Par exemple, dans l’accord de C majeur, vous aurez les notes C E, C, et G. Si vous remplacez le C majeur par un Mim que vous obtiendrez les notes G, E et et B. Il est important de noter que le E et G font également partie de l’accord de C majeur, et B est la septième majeure de C. Si vous le remplacez en utilisant un Lam vous pourrez entendre les notes A C, E. C et E font également partie de l’accord de C majeur, et C est la sixième note de C.

Vous pouvez regarder les autres degrés par la substitution de leurs notes et vous remarquerez que les notes sont extrêmement proches.

Conclusion

Apprenez ces règles de substitution. Elles peuvent vous permettre d’améliorer votre jeu ainsi que de vous fournir de nouvelles pistes pour votre jeu. Vous n’êtes pas obligé de jouer exactement l’arpège que vous voyez dans la grille. Vous pouvez utiliser des substitutions diatoniques pour jouer l’arpège d’un autre accord.

Cela donnera plus de couleur et plus de profondeur sonore à votre chorus.

L’autre défi sera de trouver les accords de la grille et de déterminer dans quelle mesure ils sont liés à la tonalité. Vous devrez effectuer une analyse de la grille comme je le décris dans cet article.