« Vous ne devinerez jamais ce que chaque Français… »

Camélia Jordana de retour dans le feu des projecteurs pour la promotion de son prochain film « Avant que les flammes ne s’éteignent » a fait une apparition chez TF1 afin d’aborder divers sujets. C’était l’occasion pour elle de modérer ses propos polémiques sur les policiers, tout en exprimant une nouvelle prise de position.

En effet, en 2020, ses déclarations sur le plateau de l’émission « On n’est pas couchés » avaient suscité un véritable tollé. Accusant les policiers de violence raciale, ses propos avaient créé une onde de choc. Mais aujourd’hui, la chanteuse et actrice reconnaît une certaine maladresse dans ses paroles tout en exprimant sa colère.

Lors de son passage chez TF1, elle a admis que ses propos étaient maladroits et spontanés. Elle a précisé qu’elle était du sud, où se faire « massacrer » signifie autre chose pour elle que dans ses propos. Toutefois, malgré cette reconnaissance, Camélia Jordana reste très engagée contre les violences policières, citant l’exemple de la mort de Nahel qui a bouleversé tout le pays.

Elle propose désormais une approche plus constructive, prônant la restauration d’un lien de confiance avec la police et un travail en profondeur sur leurs conditions de travail. Elle souligne également l’importance d’augmenter les temps de formation pour les policiers, qui ont subi une réduction constante, tout en évoquant le taux de suicide élevé parmi eux.

Nettement plus nuancée qu’en 2020, Camélia Jordana semble prête à se battre pour éviter la répétition d’événements tragiques comme la mort de Nahel. Son évolution dans sa compréhension envers les policiers est significative par rapport à il y a trois ans et promet des discussions plus approfondies sur ce sujet sensible.

Laisser un commentaire

cinq × un =