Les modes grecs de la gamme majeure

La gamme heptatonique de la gamme majeure (7 notes) peut être montée en commençant par une note différente de sa tonique.

De cette façon, on joue les notes exactes mais le son produit semble différent.

  • La succession des 1/2 tons et des tons n’est pas la même par rapport à la dernière tonique.
  • Les intervalles qui sont associés à la nouvelle tonique affectent nos oreilles et nous obligent à faire de nouveaux choix dans nos improvisations musicales.

Un problème de nomenclature

A chaque tonique correspond un nouveau mode pour l’utilisateur.

Les modes de la gamme La gamme majeure était désignée par des noms grecs par les ecclésiastiques médiévaux

  • Le mode IONIEN Le mode commence au 1er degré de la gamme (C en C Majeur)
    • Sa formule est T, 2,3, 4, 5, 6, 7
    • La tonique est utilisée comme note de référence et est la note qui définit la tonique.
    • C’est un mode qui est majeur par nature (une Tierce majeure entre sa Tonique et le 3ème degré)
    • L’accord à 4 tons de la gamme harmonisée est « Maj 7 » (Do Ré en Do Majeur)
  • Le DORIEN Le mode commence au deuxième degré de la gamme (D en C Majeur)
    • sa formule est T, 2, B3, 4, 5, 6, b7
    • Sa sixième note est la note de signature
    • C’est un mode mineur dans sa nature (une tierce mineure entre sa tonique et son 3ème degré)
    • L’accord à 4 tons de la gamme harmonisée est « min7 » (Dm7 en Do Majeur)
  • Le PHRYGIEN Le mode commence sur la 3ème octave de la gamme (Mi en Do Majeur)
    • sa formule est T, b2, 4, 5, b6, b7
    • La neuvième note bémol est la note de signature.
    • Il s’agit d’une occurrence mineure dans la nature.
    • L’accord à 4 tons de la gamme harmonisée est « min 7 » (Em7 en C Majeur)
  • Le MIXOLYDIEN Le mode commence au 5ème degré de la gamme (G en C Majeur)
    • Sa formule est T, 2,3, 4, 5, 6, b7
    • La septième note mineure est sa note signature.
    • Ce mode est majeur par nature.
    • L’accord à quatre tons de la gamme harmonisée est « Dom 7 » (G7 en Do Majeur)
  • L’ ÉOLIEN Le mode commence au 6ème degré de la gamme (A en C Majeur)
    • sa formule est T, 2, b3, 4, b3, b6,
    • La Sixième Bémol est la note la plus reconnaissable.
    • Il s’agit d’un problème mineur par nature.
    • L’accord à quatre tons dans la gamme harmonisée est « min 7 » (La-7 en Do Majeur)
  • Le LOCRIEN Le mode commence au 7ème degré de la gamme (B en C Majeur)
    • sa formule est T, B2, b3, 4, b5,
    • Sa quinte bémol est sa note typique.
    • Il s’agit d’un problème mineur par nature
    • L’accord à quatre tons dans la gamme harmonisée est ‘min7 B5′(B O en C Majeur)

Modal ?

Il est courant de dire que lorsqu’on joue des accords mineurs, on improvise en DORIEN.

Cela ne veut pas dire que l’on joue de façon modale.

Il s’agit essentiellement d’une capacité intellectuelle qui permet de relier les motifs d’un instrument à un accord spécifique.

Pour jouer modalement, il est nécessaire de développer à partir du mode une sonorité (il faut être capable de décrire une ‘modalité’) qui n’introduit aucun accord ou cadence qui ne soit pas compatible avec le mode. Il est également important de se tenir à l’écart de certaines cadences qui peuvent faire glisser le mode vers la tonalité majeure dont il est issu.

L’écoute des modes

Les modes grecs sont issus de la gamme majeure et comprennent toutes ses notes.

Si on les étudie en tant que tels, c’est parce qu’ils permettent de se concentrer sur le son des accords, et non sur le milieu tonal de la gamme.

Cela ouvre de nouveaux domaines de possibilités musicales, associés à la simplicité de penser aux accords.