Willie Nelson jongle avec les affaires, les tentatives de suicide, l’alcool et bien plus encore dans de nouvelles docu-séries

À 90 ans, le légendaire chanteur Willie Nelson a rappelé sa vie sous les projecteurs dans la nouvelle série documentaire Paramount+. Bien que l’icône ait passé la majeure partie de sa vie d’adulte sous les projecteurs, la série de quatre épisodes plonge dans le style de vie turbulent qui semblait suivre le chanteur. Non filtrée, la série a accompagné Nelson dans un voyage à travers le passé alors qu’il racontait son amour pour les femmes, l’alcool et la musique. Bien qu’il s’agisse d’un incontournable, vous trouverez ci-dessous quelques-uns des moments les plus choquants partagés par le musicien intemporel.

Aimer les dames

Ce n’est pas une nouvelle que Nelson apprécie la compagnie des femmes. Au cours de sa vie, il a divorcé de trois femmes et a eu d’innombrables relations avec d’autres. Bien que cela ne soit pas choquant, les ennuis que son amour lui a souvent apportés le sont. Marié à sa première femme, Martha Matthews, le chanteur a rappelé comment ils se sont mariés tôt, à l’insu de ses parents, et ont vécu un moment d’amour jusqu’à ce qu’elle le poignarde avec une fourchette. Il a expliqué : « Nous nous sommes beaucoup amusés ensemble, mais nous nous sommes battus et nous buvions tous les deux beaucoup à cette époque. Un matin, nous avons eu cette dispute, et elle a ramassé cette fourchette et l’a jetée par-dessus la table et elle m’est restée coincée dans le côté. Cela ressemblait à un diapason.

Willie Nelson a sauvé sa fille et du « bon pot »

Finalement, épousant sa deuxième épouse, Shirley Collie, après qu’ils se soient découvert une sympathie l’un pour l’autre lors de l’enregistrement du tube « Willingly » de 1962, Nelson a eu une fille, Paula Carlene. Le seul problème : ce n’était pas celui de Shirley. Faisant toujours partie de la vie du chanteur, en 1970, un incendie a ravagé la maison de Nelson à Ridgetop, Tennessee. Sentant le feu, il courut dans la chambre de Paul et la sauva. Il était sûr de conserver également sa guitare préférée, nommée Trigger, et ce qu’il appelait « un sac de pot colombien primo ». Il a insisté : « Je n’étais pas sur le point de perdre quelques kilos de bonne herbe. »

Alcool et suicide

Essayant de trouver sa place à Nashville tout en subvenant aux besoins d’une famille, Nelson a eu du mal à boire de l’alcool. Mélangeant boisson et mariage tendu avec Matthews, la chanteuse a déclaré : « Elle et moi nous disputions pire que jamais, et j’ai commencé à boire plus que jamais. Je me soûlais tous les soirs et je rentrais à la maison avec quelqu’un de différent chaque soir. [I was] s’autodétruit lentement. Je m’en fichais vraiment. Il a ajouté : « J’ai tenté de me suicider à plusieurs reprises. Une fois, en plein hiver, j’étais tellement déprimé que je me suis allongé au milieu de la rue en espérant qu’une voiture m’écraserait. Pas de chance. J’ai dû me lever et j’ai continué à essayer de trouver comment gagner ma vie.

Redonner vie à Willie Nelson

En 1981, Nelson a passé du temps à Hawaï lorsqu’il a décidé de courir. Après son exercice, le chanteur s’est rafraîchi dans l’océan, mais à cause du changement radical de température et du martèlement des vagues, un de ses poumons s’est effondré. Ayant du mal à regagner sa chambre d’hôtel pour appeler à l’aide, les ambulanciers ont dû lui enfoncer un tube dans le dos et dans la cage thoracique pour gonfler ses poumons. Malgré leur succès, ils ont dû revenir deux fois pour effectuer la même procédure.

Pas toujours beau, il y a plus que des révélations mais une démonstration de résilience qui a résisté au temps. N’oubliez pas de consulter les docu-séries sur Paramount+

Laisser un commentaire

20 − vingt =