Tout savoir sur les dominantes secondaires

Dominantes secondaires

Renforcement harmonique

L’emprunt de certains accords à des tonalités proches de la tonalité primaire est une technique utilisée en jazz pour ajouter un niveau supplémentaire d’intensité ou de teinte à une progression harmonique.

Dominante secondaire

Une méthode pour rendre un accord diatonique plus proéminent consiste à l’introduire par un accord de dominante qui est placé au-dessus de lui par une quinte.

La dominante secondaire () qui tonifie l’accord mineur ou majeur suivant. C’est la tension de cette dominante qui crée un déséquilibre qui le fait apparaître comme un changement de tonalité à court terme. C’est le mouvement dans la quinte de la basse qui est crucial pour la résolution.

Résolution

Il ne s’agit pas d’une modulation ponctuelle de la tonalité, mais d’un court passage à une tonalité secondaire par l’accord de dominante à tonaliser.

La modulation furtive ne dure que le temps de la dominante secondaire. Le retour à la tonalité d’origine a lieu lorsque l’on joue un accord dans la tonalité majeure.

La septième mineure de la dominante mènera à la tierce (majeure ou mineure) de l’accord qui suit. La tierce de la dominante se résoudra à la septième (majeure ou mineure) de l’accord tonalisé.

Notation

Une bonne pratique consiste à noter la dominante secondaire en fonction de la tonalité dans laquelle elle se dirige pour éviter de sonner comme une modulation oblique. La plupart du temps, la note vers la dominante secondaire sera courte et l’accord qui est tonifié est une partie vers la tonalité majeure.

Un bon exemple en Do majeur

Analyse des dominantes secondaires

Note : en raison de la longueur de chaque étude, les titres des chapitres correspondent à un article séparé (cliquez sur l’image pour accéder à l’article).

Dominantes secondaires des accords qui proviennent de la majeure

Accords de la gamme majeure qui est harmonisée

V7 I / II Dominante se résolvant sur un accord de second degré

V7 /iii : Dominante résolue sur l’accord de troisième degré

V7 IV : Dominante résolue sur l’accord de quatrième degré

V7 /V : Dominante non résolue sur un accord de cinquième degré

V7 / vi : Dominante résolue sur l’accord de sixième degré

V7 / vii : Il n’y a pas de résolution de dominante sur l’accord de septième degré

Accords qui ne font pas partie de la gamme majeure harmonisée

Article en cours de rédaction

Dominantes secondaires des accords dérivés de la mineure

Article en cours de rédaction

Partager :

  • Facebook
  • Plus d’informations sur
  • Imprimer
  • Twitter
  • Courriel :