Une chanson inédite de Steve Miller révèle ce qui se cache derrière « Le Joker » 50 ans plus tard

Lorsque Steve Miller est sorti il ​​y a 50 ans, il y avait huit morceaux qu’il n’avait jamais sortis des sessions originales et des dizaines d’autres de ses archives qui n’avaient jamais été entendus. Pour commémorer le 50e anniversaire de l’album, Miller sort une réédition de , sortie le 15 septembre, ainsi qu’un certain nombre de morceaux inédits, dont « Mama Church (A Cappella) ».

sera disponible en plusieurs formats avec la version vinyle comportant une lithographie en édition limitée et une reproduction d’un thermocollant vintage.

Enregistré en 17 jours au Studio B de Capitol Record à Los Angeles et produit par Miller, une fois sorti, il s’est hissé au n°2 sur le 200 avec la chanson titre atteignant le n°1 aux États-Unis et dans le monde.

Organisé par Miller, présente l’album original, ainsi que 27 enregistrements inédits issus des archives personnelles de Miller, des bandes d’écriture de chansons enregistrées par Miller sur TEAC 4 pistes sur la route dans les chambres d’hôtel et lors des répétitions, des sorties en studio et des performances live. L’album comprend également six pistes de commentaires de Miller et des notes de doublure du musicien et journaliste Anthony DeCurtis.

Chaque chanson capture un cadre différent dans la réalisation, y compris l’inédit « Mama Church (A Cappella) », qui a été enregistré sur 4 pistes dans une chambre d’hôtel le 21 avril 1972.

La sortie de « Mama Church (A Cappella) » fait suite à « The Joker Suite », comprenant la chanson titre et les inédits « Lidi » et « Travelin’ », qui a été suivie par « Sugar Babe Suite », trois morceaux explorant « The Joker », comprenant un premier enregistrement 4 pistes, une version live de 1973 et la version album.

« La règle la plus importante que tout enfant souhaitant enregistrer un disque devrait retenir est la suivante : lorsque vous entrez en studio, soyez prêt à faire toute la performance dès la première fois, car ce sera le meilleur moment pour vous. cela », a déclaré Miller dans un communiqué. « Le tout est de capturer la première représentation. C’est en grande partie ce dont parle le Joker. Il s’agissait uniquement de premières prises, et les premières prises sont toujours meilleures que les prises parfaites.

Il a poursuivi : « Pour faire un disque à succès, j’ai pensé qu’il valait mieux avoir cinq crochets. Pas un, ni deux, ni trois, ni quatre, mais cinq, si vous vouliez vraiment délivrer un hit. Comme si vous preniez « Le Joker ». « Certaines personnes m’appellent le Space Cowboy. » Qu’est-ce que c’était que ça ? Puis ça continue et ça attire à nouveau votre attention : la guitare slide, le refrain, l’harmonie, le sifflet du loup. Tout s’additionne. Toutes ces choses ne sont que des éléments d’écriture. Vous apprenez ces éléments et vous jouez toujours avec eux.

Commentaire de Steve Miller 1
« Les enfants du futur » (en direct)
«Le Meilleur des Mondes» (en direct)
«Chère Marie» (Live)
«Cowboy de l’espace» (en direct)
« Homme au gingembre » (Live)
«Rien ne dure» (Live)

Commentaire de Steve Miller 2
«Sugar Babe» (première version)
« Sugar Bébé » (Live)
« Sugar Babe » (version album)
« Mary Lou » (première version)
« Mary Lou » (version album)

Commentaire de Steve Miller 3
« Chapeau » (Live – Pre Shu Ba Da Du Ma Ma Ma Ma)
« Dis Hey Ray » (Pre Shu Ba Da Du Ma Ma Ma Ma)
«Éléphant blanc» (Pre Shu Ba Da Du Ma Ma Ma Ma)
«Shu Ba Da Du Ma Ma Ma Ma» (première version)
« Shu Ba Da Du Ma Ma Ma Ma » (version album)

Commentaire de Steve Miller 4
« Votre argent n’est rien d’autre que des déchets » (première version)
«Votre argent n’est rien d’autre que des déchets» (version album)
« Lidi » (Guitare Twang)
« Lidi » (Studio)
« Lidi/Travelin’ » (Harmonics – À la recherche d’un refrain pour le Joker)
« Travelin' » (À la recherche d’un refrain pour le Joker)
« Le Joker » (version album)

Commentaire de Steve Miller 5
«Coupe d’amour» (Live)
« Lovin’ Cup » (version album)
«Viens dans ma cuisine» (Live)
«Viens dans ma cuisine» (version album)
«Mal» (démo studio)
«Mal» (version album)

Commentaire de Steve Miller 6
« Coupe De Ville » (A Cappella)
«Quelque chose en quoi croire» (première version)
«Quelque chose en quoi croire» (Tough Crowd – Live)
«Quelque chose en quoi croire» (version album)
«Ça ne me dérange pas» (Hôtel 4-Track)
«Ça ne me dérange pas» (Studio)
« Maman Église » (A Cappella)

« Le Joker » (version unique)
« Lidi/Travelin’ » (Harmonics – À la recherche d’un refrain pour le Joker)

«Ça ne me dérange pas» (Studio)
« Lidi » (Studio)

Laisser un commentaire

trois × cinq =